Le siège auto : Comment assurer la sécurité d’un enfant lors des longs trajets ?

In septembre 14, 2017

Les longs trajets sont ennuyeux, notamment pour un enfant. Pour passer le temps, ce dernier se met dans diverses positions pouvant, dans certains cas, le mettre en grand danger en cas d’accident. Pour assurer sa sécurité, l’installation d’un siège enfant est sans nul doute la solution la mieux adaptée. Cependant, pour que l’équipement contribue réellement à la protection de son bout de chou, il est recommandé de suivre ces quelques conseils.

Bien choisir le siège enfant

Pour qu’un siège puisse optimiser la sécurité de son petit bout durant le trajet, il doit obligatoirement correspondre à sa taille. Dans le choix de l’équipement, il est conseillé de se concentrer sur les tranches des fabricants.

Les sièges sont répartis en différents groupes : groupe 0 (naissance à 10 kg), groupe 0+ (naissance à 13 kg), groupe 1 (9 à 18 kg) et groupe 3 (25 à 36 kg).

Bien installer le siège

Avant l’utilisation du siège par l’enfant, il faut s’assurer que celui-ci soit bien fixé à la banquette. Certains véhicules sont équipés d’attaches Isofix permettant d’arrimer parfaitement des sièges pour enfant.

Si la voiture est dotée d’attaches, il sera aisé de fixer l’équipement à la banquette. Dans le cas contraire, il est indispensable de suivre un schéma de montage mettant en œuvre les ceintures de sécurité du véhicule. En règle générale, les fabricants impriment ce schéma sur les sièges et/ou dans le manuel d’utilisation.

Bien mettre en place les dispositifs de sécurité du siège

Après l’installation du siège, il faut se focaliser sur la sécurité de son enfant en mettant en place le harnais et les sangles.

Le harnais doit être ajusté au niveau du thorax du petit bout, mais ne doit pas comprimer sa poitrine. Les sangles quant à elles, doivent passer au dessus de ses épaules.

Après le verrouillage de la boucle centrale, l’espace entre les sangles et son thorax doit être suffisamment étroit pour ne pas laisser passer une main.

A titre d’information, il est fortement déconseillé de libérer son enfant quelle que soit la durée du trajet. En effet, en cas de coup de frein ou de choc, il peut être éjecté de son siège et subir des blessures graves.

Leave A Comment