La SCNF met son activité de logistique auto à la vente

In juin 6, 2017

Il semblerait que la SNCF ne veuille plus s’engager dans des activités de logistique auto. D’après certaines sources, la compagnie nationale prévoit d’ouvrir des négociations exclusives pour la vente de la STVA, sa filiale intégrant la branche SNCF-Logistics.

CAT : le futur propriétaire de la STVA

Dans un futur proche, la SNCF projette de se débarrasser de la STVA et de céder l’intégralité de ses activités de logistique auto. Dans la réalisation de son opération, il semblerait que la compagnie nationale souhaite s’adresser au groupe CAT, une ancienne filiale de Renault devenue indépendante.

Si les négociations n’ont pas encore débuté, certaines informations laissent penser que la cession de la Société de Transport de Véhicules Automobiles de la SNCF, devrait intervenir dans les mois ou les jours à venir.

Créée par la compagnie en 1950, la STVA compte 2 100 salariés dont plus de 1 000 en France. Elle génère un chiffre d’affaire d’environ 300 millions d’euros et bien qu’elle fasse partie intégrante de l’histoire de la Société Nationale des Chemins de Fer français, elle ne représente plus que 25% de l’ensemble de ses activités. La Société de Transport de Véhicules Automobiles se positionne derrière la gestion de plates-formes et derrière le transport par voie routière.

Une baisse de rentabilité

stva-transportLe transport de voitures par rail compte parmi les métiers historiques de la Société Nationale des Chemins de Fer. Cependant, la filiale est sortie d’une mauvaise passe et sa rentabilité a subi un important recul depuis plus de 5 ans.

Le transfert des usines automobiles vers l’Est de l’Europe après le coup dur de l’année 2008 a grandement affecté les activités de la société.

D’autre part, la crise a entrainé une baisse considérable du budget des ménages et par la même occasion, une chute plus ou moins prononcée des ventes de voitures. Ce recul des ventes s’est produit en 2008 puis en 2012, et a eu un impact plus ou moins important sur le chiffre d’affaires.

Il est à noter que, les problèmes entrainés par la crise de la fin des années 2000 ont mis fin à un grand nombre de contrats commerciaux de la compagnie nationale.

Leave A Comment