Les prestations payantes et non-payantes d’un garagiste

In octobre 17, 2017

Que ce soit lors d’une révision ou une réparation, les dépenses peuvent être assez importantes. Afin d’éviter les répercussions inutiles sur son portefeuille, il est fortement conseillé de vérifier si le garagiste n’a pas procédé à une surfacturation ou à une facturation de prestations généralement non-payantes.

Le temps de main d’œuvre : un élément à ne pas négliger

En règle générale, les réseaux de constructeurs proposent des temps barèmes pour chaque opération. Dans l’optique d’éviter de se faire surfacturer, il est recommandé de vérifier ces temps barèmes avec le garagiste, tout en prenant en considération les travaux à réaliser sur son véhicule (changement de pièces, maintenance, etc.).

En prenant de telles précautions, il est possible de faire rapidement une estimation du coût des services, d’éviter les mauvaises surprises et d’émettre des réclamations, si besoin est.

Dans les garages indépendants, la facturation s’effectue au temps de travail et le garagiste n’est donc pas supposé respecter une durée précise ainsi qu’un tarif maximum dans la réalisation de chacune de ses prestations. En d’autres termes, le spécialiste est payé en fonction des minutes et des heures passées sur le véhicule. Cependant, il est toujours possible de faire des réclamations, dans le cas où le prestataire  exagère dans la quantité de temps nécessaire à l’accomplissement de missions simples, telles que changement de bobine.

Les diagnostics

Dans la majorité des cas, les diagnostics ne sont pas gratuits. Toutefois, un client n’est pas obligé de payer les tâtonnements du garagiste.

Dans la recherche de panne sans assistance informatique, le prestataire peut pratiquer un tarif à l’heure, qui ne doit pas excéder 1 €.

Les petites prestations supplémentaires

Après des travaux de réparation ou de maintenance, un garagiste peut procéder à un nettoyage complet de l’habitacle ou un lavage moteur. En règle générale, ces petites prestations supplémentaires non comprises dans l’accord entre le client et le prestataire sont des gestes de courtoisie de la part de ce dernier et ne doivent en aucun cas, faire l’objet de facturation.

Si le garagiste impose des frais pour la réalisation de ces services, il est fortement recommandé de refuser.

En cas de doute sur le montant d’une facture et les prestations facturées, l’idéal est de prendre des conseils auprès d’un proche possédant des connaissances approfondies sur le monde de l’automobile.

Leave A Comment