Radar mobile

La marge de tolérance des nouveaux radars mobiles

In février 6, 2014

La mise en service des nouveaux dispositifs de contrôle de vitesse embarqués dans certains véhicules de la Police et de la Gendarmerie devient  un sujet populaire. La principale préoccupation des conducteurs étant de connaître la marge de tolérance déployée par ces dispositifs, découvrons en détails comment est calculé ce seuil de tolérance.

Calcul de la marge de tolérance

Pour éviter de ne pas recevoir un PV au moment de croiser l’un de ces véhicules équipés du nouveau dispositif  de radar avec flash invisible à l’œil nu, il est recommandé de respecter la vitesse autorisée sur la route empruntée.

Ainsi, dans les agglomérations et les villes où la vitesse autorisée est limitée à 50 km/h, la marge de tolérance est de 10 Km/h. Si un conducteur roule à plus de 60 Km/h sur l’une de ces routes,  il risque de se faire flasher.

Sur une route nationale ou départementale où la il n’est pas autorisé de rouler à plus de 90 Km/h, le conducteur ne devra pas dépasser les 100Km/h car le seuil de tolérance est également de 10 Km/h.

Sur une voie express où la limitation de vitesse est de 110 Km/h mais aussi sur une autoroute où la vitesse maximale autorisée est de 130 Km/h, une marge de 10% est tolérée par les radars de nouvelle génération dans les deux cas.

A quoi servent ces seuils de tolérance ?

seuil de tolérance radar mobileD’abord, il est bon de mentionner que ces nouveaux seuils de tolérance représentent le double de ceux des radars fixes. Cela peut paraître assez étonnant mais que des explications s’imposent.

En effet, les compteurs des véhicules surestiment la vitesse réelle. Ainsi, la vitesse affichée est souvent supérieure à la vitesse réelle. Lorsque le conducteur est flashé, cette vitesse doit donc être diminuée.  De quoi justifier la nécessité de la marge de tolérance..

Leave A Comment