Assurance auto : la conduite accompagnée

In janvier 12, 2017

La conduite accompagnée est permise par le Gouvernement afin d’aider les jeunes à acquérir davantage d’expérience avant de se lancer dans l’examen du permis de conduire. Afin de couvrir les éventuels dégâts engendrés par le jeune conducteur, l’accompagnateur peut  souscrire une formule dédié essentiellement à ce type d’apprentissage.

Les deux types de conduite accompagnée

Il existe deux types de conduite accompagnée. Le premier est accessible aux jeunes de 16 ans et consiste à parcourir une distance minimum de 3 000 km annuellement.

Le second, connu sous le nom de conduite supervisée, est essentiellement réservé aux personnes de 18 ans et plus. La distance minimale que les conducteurs doivent parcourir durant leur apprentissage est de 1 000 km, en 3 mois.

Il est à noter que, ces deux parcours ne sont accessibles qu’aux jeunes ayant suivi 20 heures (ou plus) de formation pratique à la conduite et ceux qui ont réussi leur examen théorique.

L’assurance dédiée à la conduite accompagnée

conduite_accompagnéeL’accompagnateur est le seul à pouvoir souscrire une assurance dédiée à la conduite accompagnée. En règle générale, il doit être l’assuré du véhicule et doit effectuer une demande d’extension de garantie à sa compagnie.

La demande doit être réalisée dès l’inscription de l’élève à l’auto-école et le tuteur doit fournir quelques pièces justificatives, dont l’AFFI ou Attestation de Fin de Formation Initiale. Après l’étude des dossiers, la compagnie peut accepter ou non d’offrir une extension de garantie à l’assuré.

Dans la majorité des cas, les assureurs refusent les souscriptions si le tuteur a déjà été condamné pour des infractions routières graves, tels que des délits de fuite, des homicides ou des conduites en état d’ivresse.

Les compagnies peuvent également refuser une extension, dans le cas où elles jugent que les risques d’accident sont trop importants. Cela dit, il existe aujourd’hui des compagnies spécialisées dans l’assurance auto pour la conduite accompagnée que vous en trouverez facilement sur Internet.

Il est à noter que, l’accompagnateur se présente comme le principal responsable des actes de son élève. Il doit respecter les mêmes interdictions que le conducteur (alcoolémie, etc.) et en cas d’infraction, il peut subir des retraits de point.

Après la période de conduite accompagnée, il peut mettre fin à l’extension de garantie en actualisant son contrat auprès de sa compagnie.

Leave A Comment